Panne de radiateur : des conséquences graves pour le moteur

Le moteur d’une voiture est un ensemble mécanique dont la survie repose sur des équilibres thermiques. De ce fait, les constructeurs ont imaginé un système de refroidissement que constitue le radiateur. La panne de radiateur auto peut engendrer des conséquences néfastes pour le moteur.

Panne de radiateur auto : source de claquement des joints de culasse

Une des conséquences graves de la panne de radiateur auto est la destruction des joints de culasse. Le moteur possède plusieurs compartiments, dont la culasse. Celle-ci contient les différents cylindres dans lesquels s’effectue la combustion du carburant. Ainsi la culasse se montre-t-elle comme un carrefour où se rencontrent plusieurs éléments essentiels au fonctionnement du moteur. Ces éléments sont : l’air, le carburant, les gaz d’échappement et aussi l’huile moteurs. Ceux-ci ne doivent pas se mélanger aléatoirement au risque d’un arrêt du moteur. Afin de contourner ce problème, les joints de culasse ont été inventés par les constructeurs dans le but d’assurer l’étanchéité des compartiments. Or, les matériels constituant ces joints ont été définis à une température nominale de fonctionnement. Une panne de radiateur auto crée une surchauffe du moteur. En conséquence, il se produit un claquement des joints de culasse. Les compartiments ne sont plus étanches. La fuite de gaz et de liquides est imminente.

Diminution de la puissance du moteur

Lorsque la panne du radiateur auto survient, le refroidissement du moteur n’est plus assuré. Par conséquent, les durites ainsi que le moteur entrent en état de surchauffe. Les durites sont des conduites qui assurent le transport des liquides et des gaz. La panne peut provoquer la défectuosité de ces matériels. Aussi des liquides de refroidissement peuvent-ils s’écouler dans la chambre de combustion. De ce fait, il y a une perte de substances lubrifiantes et caloporteuses. Une fois que les liquides arrivent dans le cylindre, la puissance de la voiture diminue faute de faiblesse de compression.

Panne de radiateur auto : destruction prématurée du moteur

Le moteur est un système mécanique complexe. Il est conçu à un fonctionnement optimal déterminé par des conditions de température et de pression. Par exemple, la température nominale de fonctionnement du moteur se situe aux alentours de 90 °C. Au-delà de 120 °C, le moteur se surchauffe. Or la chaleur reçue dilate les matériaux. Une panne de radiateur auto provoque une surchauffe qui dilate excessivement les composants du moteur et les fragilise. Et pourtant la pression des gaz et des liquides qui y circulent est proportionnelle à la température. Des matériels fragilisés sont donc soumis à une force de pression surélevée. Donc, une panne de radiateur auto entraîne une destruction prématurée du moteur.

 

Panne de voiture : les plus fréquentes
Le système à rampe commune : fonctionnalités, avantages et inconvénients